Le Foutoir à Greg

For now I realise: everyone of us has a heaven inside

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

À propos

Dans mon foutoir

—–

Si vous aimez ce que vous lisez sur ce site, vous pouvez m'offrir un café ! J'ai fait le choix de ne pas y placer de publicités.


Partage des contenus

Sur Twitter

Infos techniques

guitares:ariaproiits600

Aria Pro II Thor Sound TS-600 de 1980

Guitare Aria Pro II ThorSound 600 de 1980

Le numéro de série est 004036, ce qui suggère une fabrication en 1980 (les deux premiers chiffres sont supposés être l'année).

Ce qui frappe d'abord dans cet instrument, c'est l'aspect magnifique de la finition naturelle, avec les veines du bois particulièrement bien mises en valeur. Le corps est fabriqué en frêne, le manche est en érable et il est traversant. Je ne me lasse pas d'admirer la maîtrise dans le design de ce manche et son intégration dans le corps de l'instrument, on peut facilement croire que tout est fait d'un seul grand morceau de bois tellement les jonctions sont parfaites. C'est du beau oeuvre ! La touche est en ébène, incrustée de petites marques en forme de losange qui donnent un certain genre à l'instrument (ça change des habituels petits points).

Ce modèle est particulier en ce sens que c'est l'une des premières séries TS-600 à être sortie de l'usine Matsumoku au Japon, avec une tête de manche qui s'inspire très clairement de la célèbre tête Fender. Par la suite, par peur ou sous la menace d'un procès, la tête sera changée pour adopter le design “patte de canard” utilisé par Aria Pro II, Vantage et Westone notamment (toutes marques produites dans l'usine Matsumoku). De fait on retrouve parfois le même modèle avec la tête en patte de canard en occasion sur le Net, mais beaucoup plus rarement ce modèle avec la tête à la Fender.

Guitare Aria Pro II TS-600 de 1980 (tête) Guitare Aria Pro II TS-600 de 1980 (détail de la table) guitare Aria Pro II TS-600 de 1980 (manche traversant)

Les micros sont des humbuckers Protomatic-III, les micros maison de Matsumoku, au son bien typé, puissant et chaleureux sans être trop sombre, ils excellent dans les saturations mais sont aussi très bons pour des colorations blues dans les sons clairs. Le chevalet permet une intention précise de chaque corde, et le sillet de tête est en laiton, ce qui assure une bien meilleure résonance qu'avec un sillet en plastique.

Une fois passé l'impact esthétique, le deuxième choc vient de l'électronique : on s'aperçoit vite qu'il y a un nombre assez déraisonnable de boutons et de switches. Les catalogues de l'époque permettent d'y voir plus clair.

On a donc droit à un potentiomètre pour le volume et un autre pour la tonalité, jusqu'ici tout est normal, mais aussi trois switches, un pour chaque micro permet de passer d'une connexion parallèle à une connexion série pour les deux bobines du micro considéré (ce sont des humbuckers, donc il y a 2 bobines côte à côte pour chaque micro, le son est plus “léger” en série), et le troisième switch permet de passer en hors-phase (le son devient beaucoup plus ténu et aiguë, effet très utilisé par Brian May, le guitariste de Queen).

A côté des trois petits commutateurs, on trouve un gros bouton à 6 positions, qui permet de changer la coloration sonore en supprimant progressivement des basses ou des aiguës. Selon mon expérience, c'est surtout utile en sons clairs et ce genre de système intéressera surtout les puristes de la nuance sonore. Il faudra un bon ampli pour exprimer toutes les possibilités offertes !

Enfin, un dernier potentiomètre accompagné d'un commutateur permet de passer en mode “booster”. Il s'agit en fait d'une espèce d'overdrive qui fonctionne avec une pile (logée à l'arrière de l'instrument). Le potentiomètre permet de régler le niveau sonore de l'effet. On peut ainsi passer en un instant d'un son clair à un son saturé, au volume plus ou moins prononcé !

Bref, cette guitare est un vrai bijou !

Comment ça sonne ?

Deux vidéos valent mieux qu'un long discours !

Combien ça vaut ?

Aux USA, et sur eBay US, on trouve parfois des modèles à tête “patte de canard” dans les $150 ! Mais c'est tout de même assez rare, et un modèle en excellent état se vendra plutôt aux alentours de $500, si ce n'est plus. Début avril 2013, un exemplaire en parfait état de conservation, avec la tête façon Fender, et dans son étui d'origine, était proposé à $798 (612€) depuis le Japon. Je n'ai vu passer ce modèle qu'une fois sur des sites de vente français… et je l'ai acheté :)

Pour en savoir plus : http://www.matsumoku.org/models/ariaproii/ts/ts.html

Snippet de Wikipédia: Matsumoku

Matsumoku Industrial was a Japanese manufacturing company based in Matsumoto, Nagano, between 1951 and 1987. Established in 1951 as a woodworking and cabinetry firm, Matsumoku is remembered as a manufacturer of guitars and bass guitars, including some Epiphone and Aria guitars.

(There is occasional confusion between "Matsumoku" and "Matsumoto". Matsumoto is a town in Japan's Nagano Prefecture, where FujiGen Gakki, Gotoh, and other musical instrument companies have manufacturing plants. Matsumoto Musical Instrument Manufacturers Association is also the name of a musical instrument manufacturing cooperative, headed by Gotoh).


Linkbacks

Utiliser l'URL pour envoyer des trackbacks manuellement:http://www.gregorygutierez.com/lib/plugins/linkback/exe/trackback.php/guitares:ariaproiits600
guitares/ariaproiits600.txt · Dernière modification: 2015/12/01 17:23 par Grégory Gutierez