Ceci est une ancienne révision du document !


Une particularité du discours de Marine Le Pen, que je ne retrouve guère chez les autres figures politiques du moment, sauf peut-être, mais de manière bien moins efficace, chez Sarkozy, c'est sa méchanceté, sa dureté dans les jugements qu'elle porte sur ses ennemis. Elle n'hésite pas, elle y va franco, elle est en guerre contre eux, tout en se réclamant “de la République et de la nation”.

Vous me direz, son père faisait pareil, en pire même, sans jamais avoir atteint de tels scores aux élections. Peut-être parce qu'il n'hésitait pas à choquer sur l'histoire de France récente, manière d'envoyer des clins d'oeil aux partisans de l'extrême-droite nostalgique du maréchal (“les chambres à gaz, détail de l'histoire”, “Durafour crématoire”, etc.).

Cette dimension est absente des discours de sa fille, alors que le programme du FN est toujours le même, et ses représentants toujours aussi consternants de crétinerie patriote, raciste et homophobe. En gros, tous “nos” problèmes (à nous, les vrais Français), c'est la faute des immigrés, et la France, la vraie, c'est celle de Jeanne d'Arc et de Charles Martel, c'est-à-dire une France qui se bat, épée à la main, contre les barbares qui veulent prendre notre terre.

C'est de la mythologie, de la légende, du conte pour enfants, mais ça marche. Ça marche comme programme politique. L'indigence du programme politique officiel du FN a été soulignée plus d'une fois, mais ça n'est pas grave, le vrai programme du FN c'est le discours de Marine Le Pen, pas le détail des mesures économiques, sociales et autres, que son parti doit bien tenter de rédiger pour se plier aux règles de la démocratie.

Et donc, pour revenir au début de ce petit texte, il me semble que la spécificité des discours de Marine Le Pen, c'est leur style très agressif envers les autres partis politiques. Au moins les choses sont claires avec le FN, on sait qui sont les méchants, on sait où on va, la mécanique du bouc-émissaire joue à plein et tant pis si la falaise se rapproche diablement vite. C'est du populisme plein pot, une forme de super-poujadisme parfaitement décomplexé (évidemment, Sarkozy fait pâle figure à côté, lui qui doit encore composer avec une frange réellement républicaine de caciques dans “son” parti).

Enfin bref, tout ça pour dire que le programme du FN, c'est avant tout les discours de Marine Le Pen, et leurs déclinaisons par ses lieutenants. Le reste, c'est de la pâtée pour chat, et c'est pour ça que les ingrédients peuvent y être à géométrie variable, d'une région à l'autre, d'une élection à l'autre. Et ce qui m'inquiète le plus dans tout ça, c'est que les discours de Le Pen, ces derniers temps, sont de plus en plus axés sur la République et la Nation. Le FN est porteur d'une vision “nationale-républicaine” de la France.

Tout comme, à une époque pas si lointaine, on vantait les mérites du national-socialisme.

Entrer votre commentaire. La syntaxe wiki est autorisée:
X B I V Q
 
  • /home/gregorygig/www/data/attic/ecolopol/nationalrepu.1449498301.txt.gz
  • Dernière modification: 2015/12/07 15:25
  • (modification externe)