Le tueur est parmi nous, je ne suis parmi personne (rêve dans la nuit du 15 au 16 avril 2010)

Beaucoup de monde dans la cour d’Honneur de la Sorbonne. Les étudiants sont agglutinés en groupes d’amis, comme si une manifestation se préparait. Atmosphère électrique. Il y a des policiers qui sillonnent les groupes, ils viennent de faire une annonce par haut-parleur : un tueur sanguinaire et schizophrène s’est caché parmi les étudiants et il peut frapper à tout moment… La tension est palpable. Malgré la foule importante, il y a peu de bruits, surtout des rumeurs, des conciliabules. On n’ose pas trop bouger ni élever la voix, de peur que les policiers croient avoir affaire au tueur et ne se mettent à tirer sans sommation…

Je suis au milieu de tout ce monde, j’erre de groupes en groupes, mais je n’ai ma place dans aucun d'eux. Je sais que comme je bouge nécessairement plus que les autres, je vais finir par me faire remarquer, mais je n’ai pas peur car je sais bien que je ne suis pas ce tueur et que de toute manière mon apparence physique, parfaitement banale, passe-partout, fait qu’on ne pourra me suspecter de rien du tout. Mais tien, justement, quand même, malgré tout, sait-on jamais… Mes va-et-viens pourraient finir par me faire remarquer après tout.

Fin du rêve.

~~LINKBACK~~ ~~DISQUS~~

Entrer votre commentaire. La syntaxe wiki est autorisée:
M U N M R
 
  • /home/gregorygig/www/data/pages/songes/sorbonnetueurgroupes.txt
  • Dernière modification: 2015/11/30 21:58
  • (modification externe)